Bûche de Noël

La “bûche de Noël” constitue l’un des plus connus gâteaux presque dans tout le monde malgré que ses origines soient françaises. Des hommes de chaque âge regardent les vitrines des pâtisseries en attendant le moment où ils vont déguster ce gâteau délicieux! Mais quelle est son histoire? S’agit-il d’un gâteau de la pâtisserie française moderne ou a-t-il paru sous une forme complètement différente avant assez d’années?
Selon la tradition, il y avait une coutume qui liait la combustion d’une bûche à la célébration du solstice d’hiver et elle était en vigueur à assez de pays européens. La veille de Noël chaque famille jetait dans l’âtre la bûche d’un arbre surtout fruitier. Si sa combustion durait trois jours, les hommes croyaient que leur récolte serait bonne. En cas de possession de vignes, ils arrosaient la bûche de vin afin que le vendange ait été bon. Puis, ils répandaient les cendres dans leurs terres et ils gardaient le charbon qui était utilisé comme ingrédient des remèdes.
Cependant chaque ville française avait ses coutumes concernant la combustion de la bûche. À Marseille, au moment où la bûche était emmenée dans la maison, tous criaient: “Noël est vient, tout bien vient!”. En Bourgogne, chaque enfant en suivant les directives de son père allait à un coin de la chambre et priait Dieu que la souche “donne des bonbons”. Les parents cachaient des friandises ou s’ils n’en avaient pas, des marrons ou des pruneaux dans un point de la bûche et quand les enfant les trouvaient, ils croyaient que c’était le résultat de leur foi. L’apparition de la bûche comme gâteau devient pendant le XXème siècle sous l’appellation “coquill” ou “petite bûche”.
En France et dans beaucoup de pays francophones de l’époque contemporaine le réveillon de Noël constitué d’une abondance de repas arrive à sa fin avec le gâteau précis qui enchante chaque homme. D’habitude, il est décoré d’objets en sucre ou en plastique qui représentent le Père-Noël, son traîneau, ses lutins ou de sapins, de neige, de divers cadeaux en ayant toujours la forme d’une bûche! Il s’agit d’un biscuit génoise parfumé au café, au chocolat ou au Grand Marnier rempli de crème au beurre et roulé afin d’obtenir la forme particulière! Quelques nouvelles recettes remplacent la crème au beurre avec des mousses aux fruits, la crème au Mascarpone ou la crème mousseline.
Une coutume qui a voyagé dans le temps et a acquiert de la forme en donnant l’opportunité à chaque homme de déguster la “bûche de Noël” qui lui laissera un après goût de fête.

Vous pouvez trouver la recette pour la bûche de Noël ici .

Les photos montrent la préparation de la bûche de Noël et quelques de ses formes (1,2,3).

Seo wordpress plugin by www.seowizard.org.