Monet, Claude (1840 – 1926)

Vers la fin du XIXième siècle un éminent artiste qui va laisser sa marque personnelle dans la Peinture en raison de sa technique et de sa combinaison des couleurs fait son apparition en France. Il s’appelle Oscar Claude Monet et son nom sera lié au mouvement de l’Impressionnisme.

Il est né le 14 novembre 1840 à Paris, descendant d’une famille riche et le second fils d’Adolphe et de Louise – Justine Monet. Son père est commerçant et s’occupe surtout du transport d’articles pour les navires, même si quand la famille déménage au Havre en Normandie (1845), une ville du nord – ouest de la France. Ce port est le deuxième le plus grand de la France situé sur la rive droite de l’estuaire de la Seine et grâce à sa place géographique le commerce y est renforcé.

Oscar Claude Monet, appelé Oscar par son entourage familial et connu plus tard comme Claude Monet, commence sa route à l’école sans être l’élève parfait mais le condisciple sympathique. Le monde du dessin provoque son intérêt et il suit le cours du peintre français Jacques – François Ochard, qui restera à l’histoire de l’Art comme son premier maître. Lors des cours, il décore des livres de dessins qui révèlent que la nature et les paysages constituent la source de son inspiration. Parallèlement l’influence qu’il accepte par ses enseignants et des personnages politiques se révèle aussi, puisqu’ils sont figurés sur ses différentes caricatures (des dessins satiriques). En 1857 il est obligé d’arrêter ses études, vu qu’il affronte la mort de sa mère mais il les continuera après l’encouragement d’une proche. De ce point – là, son parcours vers la reconnaissance mondiale débutera grâce à son travail incessant et aux hommes adéquats qu’il connaîtra.

Il prend la décision de vendre ses caricatures à un commerçant à travers lequel il connaît Eugène Boudin (Eugène – Louis Boudin), le peintre français de paysages et de la peinture de Marines, c’est – à – dire du genre de peinture qui donne des tableaux dont le protagoniste principal est la mer. Il arrête de nouveau ses études pour la période 1861 – 1862 en servant dans l’armée en Algérie. Mais, il réussit à cesser son service militaire et la même année il part à Paris selon la suggestion d’Eugène Boudin. Il suit des cours d’art dans l’atelier de l’École impériale des Beaux – Arts à Paris, dirigé par Charles Gleyre (Marc – Charles – Gabriel Gleyre). Pendant ses études là, il fait connaissance avec peintres importants qui sont au début de leur carrière et il les influence. D’abord, il connaît Pierre – Auguste Renoir, qui ne sera pas influencé seulement par lui mais par Raphaël, le peintre et l’architecte italien. Ensuite, il connaît Frédéric Bazille qui a commencé ses études en médecine mais finalement le monde de la Peinture l’a gagné. A cet atelier, il connaît aussi le peintre britannique Alfred Sisley duquel la peinture est influencée par les paysages.

Pourtant, malgré l’influence exercée sur les artistes mentionnés ci – dessus, Claude Monet fait face aux difficultés financières jusqu’au moment qu’il connaît Paul Durand – Ruel, le marchand d’art qui vend des œuvres d’art comme celles de Claude Monet et il soutient les artistes. Peu à peu, la progression du créateur commence, puisqu’il peint des tableaux surtout avec personnes, en ayant différents modèles qui posent, parmi lesquels Camille Léonie Doncieux est son favori. Son tableau «Les femmes au jardin» acheté par Frédéric Bazille au prix de 2500 francs révèle la technique que Claude Monet utilise pour figurer la lumière naturelle et ses changements. Après quelque temps, il se marie avec Camille Léonie Doncieux, ils déménagent à une région près de la Seine et ils obtiennent deux enfants.

Sa création artistique est continue et en 1872 il a achevé le tableau «Impression Soleil Levant» qui montre un paysage par le port du Havre. Le titre du tableau particulier conduira à l’emploi de nouveau terme «impressionnisme» provenu du mot «impression». En 1874, il fonde avec autres artistes comme Auguste Renoir, Alfred Sisley, la Société Anonyme des Artistes Peintres, Sculpteurs et Graveurs en investissant tous leurs fonds pour l’organisation d’une exposition de tableaux. Jusqu’à cette période – là seulement les Beaux – Arts organisent des expositions d’artistes avec récompense mais sans que tous soient acceptés, lorsque les critères de choix sont stricts. Par exemple, en 1870 la participation d’assez de peintres français comme de Paul Cézanne et d’Edouard Manet n’a pas été permise.

Donc, le tableau «Impression Soleil Levant» est présentée en 1874 à la première exposition des peintres de la Société Anonyme qui seront plus tard les représentants d’un nouveau mouvement artistique, mais elle provoque surtout des commentaires négatifs par ses visiteurs. Le critique d’art et journaliste français Louis Leroy qui collabore avec le journal français satirique «Le Charivari» s’inspire du titre du tableau et il invente le terme «impressionnisme» par le mot «impression» pour décrire dans un article d’une façon moquante les nouveaux peintres. En 1877 la Troisième Exposition a lieu où les peintres utilisent le terme «impressionnisme» pour qualifier le style et de cette manière le mouvement artistique Impressionnisme est né en France. Pendant l’exposition Claude Monet présente par sa série «La Gare Saint – Lazare» constituée par douze tableaux de la même thématique, c’est – à – dire la gare précise, les sept en voulant  montrer le progrès technologique de l’époque.

Les peintres Impressionnistes ne recherchent pas la beauté absolue comme les Classiques et ils ne figurent pas le sentiment sur les tableaux comme les Romantiques. Leur thématique comprend des images par la nature, les changements climatiques et la vie quotidienne. Ils utilisent des couleurs intenses en essayant de signaler la vérité de l’instant, ils peignent aux lieux extérieurs et ils veulent montrer la première impression créée par un personnage, un objet. En plus, ils peignent vite, ils évitent les couleurs sombres pour souligner les changements de la lumière naturelle, ils figurent des personnes en pointant leurs caractéristiques principales.

Après quelques années, en 1879, la vie de Claude Monet sera marquée par la mort de son épouse et constituera la cause du changement de la thématique de ses tableaux, puisque les personnes manqueront et seront remplacées par des paysages. Un tableau qui figure son épouse lors de ses derniers moments est considéré émouvant. Après sa mort, il déménage à la région Giverny, quelques kilomètres loin de la capitale française et il commence à dessiner une grande maison avec un jardin vaste qu’il obtiendra plus tard dans sa vie ; c’est le lieu où il peindra ses tableaux prochains inspiré par la nature.

Mais sa vie suit un nouvel écoulement puisque sa renommée se répand outre – atlantique grâce à sa connaissance avec le marchand d’art Paul Durand – Ruel qui fait la vente de ses tableaux réalisable dans le marché américain. Parallèlement, il impressionne son public, quand en 1886 il présente deux tableaux de la même thématique en voulant montrer les changements de la lumière d’angle différent. Il s’agit des tableaux «Femme à l’ombrelle tournée vers la droite» et «Femme à l’ombrelle tournée vers la gauche», où la femme figurée, Suzanne Hoschedé, est la fille aînée d’Alice Hoschedé avec laquelle Claude Monet se mariera en 1892. Pendant les années 1891 – 1892, il prépare une autre série de tableaux de la même thématique nommée «Les Meules» et constituée par 25 tableaux, sur lesquels il montre les différents effets de la lumière et de l’atmosphère lors du jour, des saisons et de diverses conditions météorologiques. En 1891, il présente la série «Les Peupliers», qui contient 23 tableaux et elle a comme thématique l’exposition des peupliers qui se trouvent à la rivière Epte, un affluent de la Seine. Au fil des années 1892 – 1893 il prépare une autre série de tableaux appelée «Série des Cathédrales de Rouen» et son sujet est la figuration de la Cathédrale Notre – Dame de Rouen. De l’année 1899 à l’année 1901 il séjourne à Londres et en retournant en France il peint jusqu’en 1904 une série de cent tableaux dont la thématique est le brouillard de Londres sur la Tamise. A la suite, il peint des tableaux qui montrent le jardin de sa maison à Giverny avec ses plantes, son étang, son pont ou les bords de la Seine. Cependant, en 1914 il continue la série de tableaux qui ont comme thématique commune les nymphéas qui se situent dans l’étang de son jardin, qu’il a commencé en 1895 et qu’il accomplira en 1926 en livrant presque 250 tableaux sous le titre «Les Nymphéas».

A l’âge avancé et reconnu internationalement, il a des problèmes de vision à cause de la cataracte, mais il n’arrête pas de peindre. Finalement, il part de la vie et le 5 décembre 1926 il est enterré dans le cimetière de l’église de Giverny.

Oscar Claude Monet ou Claude Monet est le créateur Impressionniste qui change les données de la Peinture en France et constituera la source d’inspiration pour les peintres postérieurs. Chacun peut visiter la Fondation Claude Monet – Musée Claude Monet à la ville Giverny pour admirer la maison et le jardin du peintre qui sont des monuments historiques depuis 1976. En plus, le Musée Marmottan Monet à Paris a la plus grande collection au monde de tableaux de Claude Monet.

Claude Monet a réussi à travers ses tableaux à figurer la lumière et laisser comme patrimoine culturelle des tableaux qui réveillent le sentiment de la joie encadrés de couleurs claires. Nous, nous pouvons donner l’opportunité à nous – mêmes de connaître la tranquillité intérieure de l’âme en regardant simplement un tableau de ce grand peintre Impressionniste sans rechercher la perfection mais en jouissant d’une bonne image.

Les tableaux présentés sont :
«Femmes au jardin» Le tableau est créé en 1866 et aujourd’hui se trouve au Musée d’Orsay à Paris.
«Impression Soleil Levant» Le tableau est créé en 1872 et de son titre provient l’appellation du mouvement artistique Impressionnisme. Aujourd’hui il se trouve au Musée Marmottan Monet à Paris.
«Les Pêcheurs de Poissy» Le tableau est créé en 1882 aujourd’hui se trouve au Musée Histoire d’Art à Vienne.
«Bateaux quittant le port» Le tableau est créé en 1874.
«Les Meules» Une série de 25 tableaux créée pendant la période 1891 – 1892.
«Les Nymphéas» Une série de 250 tableaux créée pendant la période 1895 – 1926.
Seo wordpress plugin by www.seowizard.org.